Complexe sportif Terre d’Auge : les projets de terrain de foot synthétique et de boulodrome se concrétisent

Un terrain de football synthétique pour pratiquer par tous les temps et toute l’année

Lancé en juillet 2017, après 3 ans de procédures de marchés publics, d’études et de demandes de permis, le projet de construction du terrain de football synthétique Terre d’Auge commence à sortir de terre. Conçu pour accueillir les compétitions régionales et pour permettre aux équipes de pratiquer par tous les temps sans abîmer les deux terrains en herbe mis à mal en cas de météo pluvieuse pouvant mener à l’interdiction des matchs, le terrain synthétique pourra être utilisé tout au long de l’année.

Dans une volonté de regrouper les équipements sportifs dans un lieu unique et dédié, le terrain synthétique a été implanté en lieu et place de l’ancien camping municipal de Pont-l’Evêque, mis à disposition de la collectivité par la commune. Cet espace inexploité depuis 2015, idéalement implanté dans le prolongement du complexe sportif Terre d’Auge et facile d’accès se portait tout naturellement à la construction de cet équipement.

Ce projet, donc le coût s’élève à 1 359 343 €, est financé à 20% par la collectivité grâce au soutien obtenu auprès de l’Etat, la Région, le Département et la Fédération Française de Football.

 

Point d’avancement du chantier (au 30 juillet) : Les travaux de déboisement, de terrassement et de voirie sont terminés. La couche graveleuse et les drains, posés tous les 6 mètres, sont en place.

Prochaine étape : l’étalement d’une seconde couche graveleuse drainante de 20cm sur laquelle sera déroulé le gazon synthétique. Ce gazon sera ensuite lesté par 200 tonnes de sable puis 400 tonnes de billes en caoutchouc recyclé enrobées d’un polyéthylène vert, un matériau prisé par les footballeurs pour le confort et la qualité de jeu qu’il procure.

En parallèle, les bordures de délimitation des zones de jeux et de circulation ont été posés et les poteaux d’éclairage levés. La plateforme d’accueil des abris de touches est prête. Les poteaux pare-ballons sont en cours d’installation. Le raccordement électrique des luminaires LED, le parking et l’aménagement paysager restent à réaliser. Le chantier est dans les temps.

 

Les travaux sont réalisés par les entreprises Agilis (groupe NGE) et Bouygues Energies, et suivis par le bureau spécialisé Chanéac.

Si la météo le permet, le terrain synthétique et le parking seront livrés à l’automne 2020. Les vestiaires seront construits dans un deuxième temps, le marché ayant été relancé récemment faute d’entreprises pour les lots maçonnerie, électricité, menuiseries intérieures et cloisons / faux-plafonds.

Un boulodrome avec deux terrains pour accueillir les compétitions départementales

A ce jour, les amateurs de jeux de boules pratiquent sur les terrains communaux à proximité de la place Foch à Pont-l’Evêque, qui ne sont pas toujours disponibles et ne sont pas homologués pour la compétition. Afin de répondre aux attentes des joueurs et pour diversifier l’offre sportive sur le territoire, Terre d’Auge s’est attelée à la construction d’un boulodrome au cœur de son complexe sportif.

D’une surface totale de 1 000 m² de tout venant, les deux terrains qui composent le boulodrome sont homologués pour accueillir les compétitions départementales. Situés entre l’Yvie et le terrain d’honneur de football, ils sont accessibles à tous grâce à l’aménagement de chemins en sable compact. Le préfabriqué de l’ancien camping municipal a été réutilisé et remis aux normes électriques pour devenir la table de marque du club.

Point d’avancement du chantier (au 30 juillet) : Les deux terrains, les chemins d’accès, la rampe PMR et l’aménagement des abords sont finalisés. Il ne reste plus qu’à mettre en place l’alimentation électrique.

Le suivi des travaux est réalisé par le bureau d’études Aménagéo. Le chantier est effectué par l’entreprise Delamare.

Pour des raisons de sécurité et de responsabilité, le boulodrome ne pourra être ouvert et accessible qu’une fois que les travaux seront totalement achevés et réceptionnés par la collectivité et les entreprises, ce après que les bureaux de contrôle sécurité aient donné leur aval.

  • Ce projet de 86 343 € est co-financé par l’Etat, la Région et le Département.

 

Article publié le jeudi 30 juillet 2020
Paiement en ligne